Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.
  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

QUI ES-TU, TOI QUI JUGE?
31 décembre, 2011, 15:17
Classé dans : Obéissance

« Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez et l’on mesurera avec la mesure dont vous mesurez. » (Mathieu 7:1,2).

Avant de pouvoir porter un jugement sur quelqu’un ou quelque chose, il faut être au-dessus de la mêlée, être une personne ayant une moralité très élevée, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. Depuis la chute de l’homme jusqu’à aujourd’hui, il n’en a point existé sur cette terre qu’en la personne de Jésus de Nazareth, le fils unique de Dieu.

Le prophète Jérémie ne nous révèle t-il pas le cœur de l’homme : « le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant : qui peut le connaître ? » (Jérémie 17:9).

O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable ; car en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses (Romains 2:1).

L’AMOUR MUTUEL

Mathieu 7:1; Romains 3:12,23; 12:10; Jean 13:34; 1 Jean 3:10-19; Mathieu 17:1; Galates 5:25,26; 13,14; 6:2

« Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés » (Mathieu 7:1)

La vie humaine que nous avons héritée d’Adam est corrompue et mauvaise. Nous sommes prêts à décrier la méchanceté des autres parce que nous pensons être quelques choses. Toutefois, il nous faut admettre que nous sommes foncièrement mauvais et infâmes en nous-mêmes. L’homme est corrompu de nature, et il pèche à cause de sa corruption (Romains 3:12,23).

Il n’est pas rare, dans une famille où il y a des enfants, d’assister à des petites querelles, à des conflits d’intérêts pour des motifs puérils, et à des scènes de jalousie et de rivalités. Chaque enfant cherche à attirer sur lui l’attention des parents, pour obtenir quelques faveurs de ces derniers. Ce faisant, ils tombent dans le cercle vicieux de l’hypocrisie, s’accusant les uns les autres, et se justifiant par la même occasion.

En ce qui concerne les enfants de Dieu, ils ont pour devoir de s’aimer les uns les autres. C’est un commandement du Seigneur ! « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:34; 1 Jean 3:10-19).

Jésus a dit à Ses disciples : « Il est impossible qu’il n’arrive pas de scandales » (Mathieu 17:1). Toutefois, si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon L’Esprit. Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant, en nous portant envie les uns les autres (Galates 5:25,26).

Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs des uns des autres. Car toute la loi se trouve dans une parole, dans celle-ci : tu aimeras ton prochain comme toi-même (Galates 5:13,14). Portez les fardeaux les uns les autres et vous accomplirez ainsi la loi de Christ (Galates 6:2). Par amour fraternel, soyez pleins d’affections les uns les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques (Romains 12:10).

L’AMOUR, LIEN DE LA PERFECTION

Mathieu 7:2; 3:10; Éphésiens 4:32; Galates 6:1; 5:22,23; Mathieu 18:15-17; 1 Corinthiens 2:10

« Car on vous jugera du jugement dont vous jugez et l’on mesurera avec la mesure dont vous mesurez » (Mathieu 7:2).  La bible ne manque pas d’exemple à ce propos, et le cas du roi David est illustre (2 Samuel 12:1-7). Comme il nous est facile de porter un jugement hâtif sur le cas des autres, oubliant que nous pouvons, nous-même, nous retrouver dans la même situation. Soyons donc indulgents envers les autres comme nous le serions envers nous-même (Éphésiens 4:32). Nul n’est parfait pour être au-dessus des autres !  (Romains 3:10).

Frères, si un homme vient à être surpris en faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde que tu ne sois tenté toi-même (Galates 6:1; Mathieu 18:15-17).

Sans l’amour, il est impossible de manifester la douceur qui fait partie du fruit de l’Esprit (Galates 5:22,23). Celui qui est rempli du Saint-Esprit connaîtra les faiblesses de son prochain, afin de pouvoir lui venir en aide au moment opportun.

Car l’Esprit de Dieu sonde tout, même les profondeurs de Dieu (1 Corinthiens 2:10). Nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, l’esprit de dispute, mais l’Esprit de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a révélées par sa grâce (1 Corinthiens 2:12).

Mais si vous avez dans votre cœur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas  et ne mentez pas contre la vérité….Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions (Jacques 3:14-16).

CHRIST, MODELE DE SAGESSE

Romains 2:1; Mathieu 22:16-22; Jean 8:1-11; 7:19-24; Jacques 3:17; Ézéchiel 33:7-11

O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable ; car en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses (Romains 2:1).

Durant Son ministère, Jésus a été confronté à diverses situations l’obligeant à prononcer un jugement qui le condamnerait, parce qu’ils cherchaient à le faire mourir (Mathieu 22:16-22; Jean 8:1-11; 7:19-24). Mais personne n’a pu se saisir de Lui, parce que Son heure n’était pas encore arrivée. Il est la sagesse qui vient d’en haut (Jacques 3:17).

Avons-nous reçu l’Esprit de sagesse ? Si oui, manifestons-la. Si non, demandons-la à Dieu qui donne à tous simplement et sans reproche (Jacques 1:5).

L’ordre du Seigneur, de ne point juger, est formel ! Et la conséquence, certaine ! Il n’est pas interdit de reprendre, de redresser, d’exhorter, et de réprimander. La parole de Dieu abonde dans ce sens. Au contraire, chaque croyant est une sentinelle pour son frère (Ézéchiel 33:7-11).

LA CONDUITE EXMPLAIRE ET L’EXHORTATION FINALE

Colossiens 3:12-15; 1 Timothée 5:1,2; 2 Timothée 2:24,25,26; Jacques 3:13,17; 4:11,12

Personne n’est parfait, certes ! Gloire à Dieu, nous sommes appelés à le devenir par la grâce de Dieu en Jésus-Christ (Colossiens 3:12-15).

Toutefois une recommandation nous a été donnée, afin que, quoi que nous fassions, le nom du Père soit glorifié. Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père ; exhorte les jeunes gens comme des frères, les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des sœurs, en toute pureté (1 Timothée 5:1,2).

Il ne faut pas qu’un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience. (2 Timothée 2:24). Et s’ils se trouvaient les fils du malin (de l’ivraie) parmi les fils du royaume (la bonne semence), le serviteur du Seigneur doit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la Vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté (2 Timothée 2:25,26).

Lequel d’entre vous est sage et intelligent ? Qu’il montre ses œuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse ! Car la sagesse d’en haut est pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie (Jacques 3:13,17). Ne parlez point mal les uns les autres, frères.

Celui qui parle d’un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n’es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. Un seul est législateur et juge, c’est celui qui peut sauver et perdre ; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain ? (Jacques 4:11,12)

Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Parole de Christ-Jésus. (Jean 9:39)

Pasteur Bilé Bruno



COMMENT VAINCRE LA JALOUSIE
27 décembre, 2011, 14:47
Classé dans : Combat Spirituel

LA MECHANCETE HUMAINE, QUI EST GRANDE, SE COMPOSE, POUR UNE LARGE PART, DE JALOUSIE ET DE CRAINTE. André Maurois, historien français

Selon le dictionnaire, la jalousie peut se définir de la manière suivante :

1-      Attachement vif et ombrageux : soin.

2-      Sentiment hostile né de l’envie que provoque le spectacle du bonheur, des avantages d’autrui, inquiétude qu’inspire la crainte de partager un avantage ou de le perdre au profit d’autrui.

3-      Sentiments douloureux que font naitre, chez la personne qui l’éprouve, les exigences d’un amour inquiet, le désir de possession exclusive, de la personne aimée, le soupçon ou la certitude de son infidélité.

LA JALOUSIE SAINTE DE DIEU

Ex 20:1-17; Jé 31:3 ; Mt 10:37; 22:37; Lu 14:26; Ps 73:25,26; Ja 4:4,5; Mt 6:24

On observant les dix commandements  énumérés dans le livre d’Exode 20, on remarque que les quatre premiers commandements, qui ont un rapport avec Dieu,  nous font savoir que l’Eternel  est un Dieu jaloux (Ex 20:5) ; c’est un Dieu qui nous aime d’un amour éternel (Jé 31:3), et qui prend soin de nous (Ps 23). En retour, Il voudrait que nous puissions l’aimer sans partage, que nous soyons vivement attachés à Lui (Mt 10:37; 22:37; Lu 14:26; Ps 73:25,26).

Dans le nouveau testament, l’église de Dieu est considérée comme l’épouse de Christ. Aussi  est-il question d’adultère quand Ses enfants se tournent vers le monde. En effet, nul ne peut servir deux maitres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (Ja 4:4,5; Mt 6:24).

LA JALOUSIE PERVERSE DE L’HOMME

Ex 20:12-17; Ga 5:19-21; 3:23; Jé 17:9; Mc 7:21,22; Ro 1:29,30; Mt 19:3-9; Pr 6:34,35; 14:30

La parole de Dieu nous révèle que, parmi les œuvres manifestées de la chair,  la jalousie et l’envie s’y trouvent (Ga 5:19-21). Avant l’avènement du Christ, les hommes étaient contenus sous la loi, afin qu’ils ne péchassent point contre l’Eternel, leur Dieu ; l’amour de Dieu n’ayant pas encore été répandu sur tous (Ga 3:23). Ainsi le cœur de l’homme est devenu le siège du mal (Jé 17:9; Mc 7:21,22; Ro 1:29,30).

Si nous pouvions nous aimer, comme Dieu nous a aimés, les six autres commandements n’auraient pas été écrits (Ex 20:12-17). Mais, c’est à cause de la dureté du cœur de l’homme pervers que ces commandements existent (Mt 19:3-9; Pr 6:34,35). Ce sont les fruits de l’arbre mauvais, que Satan a planté en nous (Ga 5:19-21; 1 Co 3:2,3). Ainsi, en lieu et place de l’amour divin, se trouve les jalousies, les animosités, l’envie, la haine, etc.  Les fruits de cet arbre sont mortels ; le cœur, travaillé par le sentiment sourd et puissant qui s’appelle la jalousie, fera souffrir tout le corps, car il en est au centre (Pr 14:30). La jalousie nous incite au mal.

L’AMOUR BANNIT LA JALOUSIE

Ga 3:24; 5:14;  Mt 5:17,18; Ro 13:8,10; 1 Ti 1:9; 1 Jn 3:16-18; 4:7,8; 1 Co 4:7; 2 Co 9:7-15; Pr 11:24; 1 Jn 4:18

C’est ici la loi de Dieu comme un instructeur pour conduire l’homme à Christ (Ga 3:24). Et cette loi subsistera tant que le monde existera (Mt 5:17,18; Ro 13:8,10; Ga 5:14; 1 Ti 1:9).

Grâces soient rendues à Dieu qui a répandu son Esprit saint sur tous ses enfants, afin que son amour abonde en chacun de nous (Ja 4:5). Puisse, comme des enfants affamés d’amour et de justice,  l’amour nous remplir, afin que nous les pratiquions. Ne soyons pas jaloux de ce que nous possédons, au contraire, soyons disposés à tendre la main aux indigents ; car qu’avons-nous que nous n’ayons reçu ? Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi par l’Esprit. Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres (1 Jn 3:16-18; 1 Co 4:7; 2 Co 9:7-15; Pr 11:24).

La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans son amour. Tu aimeras ton prochain comme toi-même (1 Jn 4:18; Ga 5:14). Celui qui aime son prochain comme soi-même a connu Dieu et est né de Dieu, car Dieu est amour (1 Jn 4:7,8).

Ce qu’il faut pour vaincre la jalousie et les autres fruits du mauvais arbre, c’est l’amour, c’est la charité. En effet, si nos œuvres, bonnes quelles qu’elles soient, ne sont pas motivées par la charité, elles ne servent à rien. Ce seraient des œuvres charnelles, qui n’ont aucune valeur spirituelle aux yeux de l’Eternel, notre Dieu. La charité, c’est l’essence-même de Dieu. La première définition que donne le dictionnaire Robert, c’est la citation des versets 3 à 7 du chapitre 13 de la première épitre aux corinthiens.

NE FAITES PAS SEULEMENT L’AUMONE, FAITES LA CHARITE ; LES ŒUVRES DE MISERICORDES SOULAGENT PLUS DE MAUX QUE L’ARGENT. Rousseau

L’EMULATION CHEZ LES CHRETIENS

Ph 3:17; 1 Co 11:1 ; Jn 14:12

Certes, la jalousie, lorsqu’elle est mal orientée, est un péché. Cependant il existe une autre forme de jalousie, qui s’appelle l’émulation ou le zèle. On peut être poussé à suivre les bons exemples des autres au lieu de les combattre par la jalousie ; on peut les jalouser pour leur engagement et consécration au Seigneur. Balzac a dit : « La jalousie des personnes supérieures devient émulation, elle engendre de grandes choses ; celle des petits esprits devient la haine. »

« L’émulation est un sentiment qui porte à égaler ou surpasser quelqu’un, en vertu, en mérite, en savoir, en travail. » Définition du grand Robert.

Ainsi l’apôtre Paul exhorte : Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Soyez donc mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ (Ph 3:17; 1 Co 11:1).

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père (Jn 14:12).

Pasteur Bruno Bilé

 


123

EVANGILE |
Eglise Glorieuse des Enfant... |
le chemin de la vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | insasamake
| shalomenyeshua
| islamdjib