Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif.

QUAND LA GRACE NOUS ENSEIGNE (2) TITE 2:12
2 mars, 2012, 15:45
Classé dans : Grâce

C’est à nous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, l’a envoyé pour nous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités. Il a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point de péché en lui. Quiconque demeure en lui ne pratique pas le péché ; quiconque pratique le péché ne l’a pas vu, et ne l’a pas connu. Le serviteur, en question, c’est Jésus-Christ. C’est par Dieu que nous sommes en Jésus-Christ qui,  par la volonté de Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice, sanctification et rédemption (Ac 3:26; 1 Jn 3:5,6).  C’est pour cette raison que la grâce, qui vient de Christ (Jn 1:14,17; 2 Co 13:13), nous enseigne à renoncer à l’impiété, à l’incrédulité, à l’infidélité, pour vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété (Tit 2:12).

COMME UN SACRIFICE VIVANT

Ro 12:1; 1 Jn 3:5; Ph 2:6-8; Hé 2:17; 4:14,15 ; Jn 8:46 ; Ja 4:7; Ro 6:12,13;  8:12; 1 Pi 1:18,19

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant (Ro 12:1). C’est à l’exemple de Christ que nous devons nous offrir comme un sacrifice vivant (Jn 10:17,18).

Nous savons, en effet, qu’Il a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point de péché en lui (1 Jn 3:5). Depuis son ministère terrestre, sa parole nous enseigne qu’il s’est rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il soit un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle pour le service de Dieu. Ainsi puisque nous avons un souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché (Ph 2:6-8; Hé 2:17; 4:14,15).

Il s’est offert comme un sacrifice vivant. Il n’était pas un sacrifice mort, c’est-à-dire séparé de Dieu  par le péché; car le salaire du péché, c’est la mort (Ro 6:23). Mais il était sans péché, donc pure; un sacrifice vivant (Jn 8:46).

Christ ayant préparé le chemin, c’est à nous de le suivre et de marcher aussi comme il a marché lui-même, si c’est en lui que nous demeurons (1 Jn 1:6). Celui qui est mort est libre du péché. En effet, un mort peut-il réagit aux tentations, aux provocations, aux injustices, aux persécutions des autres ? Celui qui est mort est insensible aux réalités terrestres ; ses six sens (goût, odorat, tact, vue, ouïe, et le sixième sens spirituel) ne répondent plus aux convoitises terrestres ; il est donc libre du pouvoir du péché.

De même, pour nous qui sommes morts, comment vivrions-nous encore dans le péché ? La grâce ne nous enseigne-t-elle pas que, c’est dans la mort de Jésus-Christ que nous avons tous été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême  en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie (Ro 6:3,4). C’est pourquoi frères, soumettons-nous donc à Dieu, afin de résister au diable, qui fuira loin de nous. Car nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair (Ja 4:7; Ro 8:12).

Ne l’oublions pas : ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent  ou de l’or, que nous avons été rachetés de la vaine manière de vivre que nous avions héritée de nos pères, mais par le précieux sang de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache (1 Pi 1:18,19). Que le péché ne règne donc point dans notre corps mortel, et n’obéissons pas à ses convoitises.  Mais donnons-nous nous-mêmes comme étant vivants de morts que nous étions, et offrons à Dieu nos corps comme des instruments de justice (Ro 6:12,13).

COMME SAINT, AGREABLE A DIEU

Ro 12:1; 6:11,17-19; 8:13; Col 3:5-9; 1 Co 6:19,20; Ep 2:10; 1 Co 5:7; 2 Ti 2:21; Ro 12:2; Hé 2:1-3; 11:24,25

Saint, agréable à Dieu, ce qui serait de votre part un culte raisonnable (Ro 12:1).

Il est donc de la responsabilité de chacun de nous de vivre selon la grâce et la mesure de la foi que Dieu lui a départies. Par Son Esprit, nous avons la responsabilité et toute la puissance pour faire mourir les actions de la chair, afin de vivre pour Lui (Ro 8:13; Lu 10:17-19; Col 3:5-9), car nous avons été rachetés à un grand prix. Notre corps est désormais le temple du Saint-Esprit qui est en nous (1 Co 6:19,20).

Nous sommes l’ouvrage de Dieu, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparé d’avance, afin que nous les pratiquions. Pour cette raison, il nous incombe la responsabilité de faire disparaitre le vieux levain, afin que nous devenions une pâte nouvelle, car quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité. Si quelqu’un se conserve pure, en s’abstenant  de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son Maitre, propre à toute bonne œuvre (Ep 2:10; 1 Co 5:7; 2 Ti 2:21).

Aujourd’hui, le défi à relever, c’est d’être un vase d’honneur dans la maison de l’Eternel. Et pour ce faire, il est recommandé de ne pas copier, de ne pas imiter le monde et ses futilités, mais de nous attacher aux choses que nous avons entendues – la  parole de Dieu – de peur que nous soyons éloignés d’elles : ou bien la parole de Dieu nous éloigne du monde ou bien c’est le monde qui nous éloigne de la parole de Dieu. C’est la parole vivante de Dieu qui peut renouveler notre perception de la vie, de cette vie incréée de Dieu, afin que nous soyons transformés par elle (Ro 12:2; Hé 2:1-3; 11:24,25). Allons-nous négliger un si grand salut ?

Maintenant que nous savons ces choses, considérons-nous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ, afin de livrer nos membres comme des instruments de justice, pour lui être saints, et agréables, ce qui sera de notre part un culte raisonnable (Ro 6:11,17-19). Amen!

Pasteur Bilé Bruno

 


123

EVANGILE |
Eglise Glorieuse des Enfant... |
le chemin de la vie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | insasamake
| shalomenyeshua
| islamdjib